[Avis en duo] [Th-Movie] Des chats, de l’amour et du fun !

Cat a Wabb

Titre original: แคท อ่ะ แว้บ
Titre alternatif: Cat A.W.O.L.
Pays: Thaïlande
Genre: Comédie, Romance
Durée: 153 minutes
Sortie: 4 Mars 2015
Réalisateurs: Pongsak Pongsuwan, Nareubadee Wetchakam
Casting: Phimchanok Luewisetphaibun (Mayo), Arak Amornsupasiri (Mor)

Synopsis : Mayo est recrutée comme stagiaire sous la tutelle de Mor dans une société de spots publicitaires. Mor va faire ses débuts de réalisateur avec l’aide de Mayo, ils doivent diriger des chats pour un publicité de nouilles instantanées.

 

Introduction

Luthien • Cet article a mis longtemps à voir le jour parce que nous avons hésité longtemps avant de choisir le film et il a été difficile de trouver le temps d’en parler. Je l’ai trouvé par hasard en naviguant sur les films traduits par la Petal Fansub et comme il avait l’air sympathique, nous avons tenté !

Maruna • Oui ce coup-ci, ça a été un peu laborieux mais on y est quand même arrivé ! De base on voulait une comédie sympathique et sans prise de tête après le drame qu’était The Last Princess, c’est pour ça qu’on a choisi le film thaïlandais Cat a wabb. On a mis énormément de temps à s’y mettre faute de temps (moi encore plus), puis finalement après visionnage, on peut dire que c’était sympathique mais qu’il manquait clairement quelque chose…

Discussion

Luthien • Je n’avais aucune attente envers ce film. J’avais brièvement lu le résumé de l’histoire et je n’avais même pas porté attention au casting. Le début m’a paru un peu long et j’avais peur de m’ennuyer mais finalement je me suis intéressée à l’histoire et aux personnages (surtout l’héroïne en fait). Au final, c’est un film plutôt sympathique même s’il n’a rien d’extraordinaire.

Maruna • Moi non plus, je suis un peu partie au pif en espérant tomber sur une petite surprise fraîche et divertissante. Je n’ai absolument pas fait attention au casting (étrangement) et me suis lancée dedans sans trop réfléchir. Après tout c’était le but ici ! Finalement je l’ai trouvé sympathique aussi, certains passages sont dispensables et l’humour est un peu trop décalé de temps en temps, mais globalement je me suis amusée et les personnages étaient attachants. L’histoire reste en surface et la romance n’est pas trop développée mais voilà, c’était quand même pas trop mal à regarder.

Luthien • En parlant du casting, je n’avais pas du tout reconnu l’actrice principale (Phimchanok Luewisetphaibun) qui a interprété le rôle principal dans A little thing called love. J’ai beaucoup aimé l’interprétation de son personnage qui est mon favori. Par contre, l’acteur principal (Arak Amornsupasiri) me disait quelque chose…en effet, je l’avais vu dans 30+ Single on Sale. Ce n’est pas le meilleur acteur qui soit mais il possède un certain charme.

Maruna • Moi non plus je n’avais pas fait le rapprochement ! Physiquement elle a changé depuis son rôle dans A little thing called love, du coup je me disais bien qu’elle me rappelait quelqu’un, mais pour le coup je ne savais pas qui ! Ici dans Cat, son rôle est attachant, elle représente bien la jeunesse et les expressions liées à un premier amour. C’est adorable ! Son jeu n’est pas absolument maîtrisé, mais elle a ce qu’il faut pour captiver le public sur ce type de rôle.

Concernant l’acteur qui partageait l’affiche avec elle, j’avoue ne pas le connaître du tout. Son jeu n’est pas fou, mais comme tu dis il a un petit charme. Personnellement, je l’ai trouvé quand même un peu lourd et niais… haha

Luthien • Mayo est mignonne comme tout, je l’ai trouvé très attachante. Ses réactions sont réalistes et adorables à voir. J’avais envie qu’elle reçoive l’amour qu’elle mérite même si je n’avais pas autant d’affection pour Mor. Je ne l’ai pas spécialement trouvé niais mais par contre j’ai trouvé son comportement inapproprié certaines fois. Lorsqu’il propose de la ramener chez elle et change d’avis deux minutes après comme si tout était normal, j’avais bien envie qu’elle le remette à sa place.

Maruna • Oui ses réactions sont un peu particulières à certains moments. Ils veulent jouer avec une touche d’humour, mais c’est assez déplacé pour le coup. Je pense que ce point est encore plus visible du fait des réactions réalistes de Mayo (en comparaison à celles de Mor).

Luthien • Mor reste aussi assez mystérieux. Le spectateur découvre plusieurs choses sur lui (grâce à Mayo ou parce que l’histoire le suit) mais j’ai trouvé qu’à plusieurs reprises, il y a une certaine distance créée. Je pense que c’est aussi dû au jeu de l’acteur. Le personnage manque un peu de finesse. Il est un beau jeune homme, passionné par son travail, et amical avec les autres. Mais quoi d’autre ? Lorsqu’il est avec Mayo, il ne sait pas comment se comporter avec elle. Amitié ? Amour ? Les sentiments ne sont pas clairs et on ne voit pas vraiment l’évolution de leur relation. La prise de conscience des sentiments que Mor portent à Mayo n’est pas montrée et elle ne se comprend pas facilement. Au contraire de l’amour (bien qu’un premier béguin) de Mayo.

Maruna • C’est ce que je reproche vraiment au film, tout reste trop en surface ! On ne sait pas vraiment à quel moment Mor se rend compte de ses sentiments et arrivé à la fin, j’ai même eu du mal à croire en ceux-ci (d’ailleurs on reste sur notre faim en passant). Mayo développe tout au fur et à mesure et ses réactions prouvent qu’elle ressent quelque chose pour son maître de stage. Finalement j’ai eu l’impression que les créateurs du film se concentraient surtout sur l’héroïne en dépit du reste…

Luthien • Heureusement que l’héroïne est attachante ! Du coup, j’ai un peu de mal à classer ce film en tant que romance voire comédie romantique. Finalement, la romance, c’est plutôt les sentiments de Mayo pour Mor. C’est donc pour moi une comédie.

Maruna • Personnellement je classerais plus ce film en tant que comédie en fait. La romance n’est pas assez présente ou développée pour parler d’une rom/com, et puis au final on est surtout sur un film drôle où une équipe tente de tourner une publicité sur une marque de nouille japonaise avec des chats !

Luthien • Tout amoureux des chats pourra apprécier ce film lors du casting des chats ! Un investisseur souhaite qu’un chat soit la star d’un spot publicitaire : il doit entre autre se battre à l’épée. Cela entraîne bien sûr diverses situations loufoques mais pas autant que je ne me l’imaginais. Avec un titre comme Cat A.W.O.L., je pensais que la situation émergerait bien plus tôt… Ce n’est pas une romance, ce n’est pas une aventure pour retrouver le chat perdu et les moments de comédie ne sont au final pas si nombreux que ça ! En fait, le film, c’est Mayo qui débarque dans une compagnie de spots publicitaires, qui tombe amoureuse de Mor, et ils doivent tourner un spot pour des nouilles instantanés avec des chats en vedette ! Le film est assez long, avec plein de scènes différentes, mais au final, il n’y a pas de moments véritablement marquants. Il présente bien une structure clairement définie mais comme tu le disais Maruna, il reste trop en surface sur plein de choses.

Maruna • En tout cas j’ai trouvé qu’ils se débrouillaient mal avec les chats ces thaïlandais ! haha. Nan sans blague, ils les embêtent à tourner cette pub WTF et les caressent tout le temps (tellement qu’ils montrent les dents) ! Dans l’idée c’est drôle mais je plains ces pauvres bêtes…

Luthien • En effet, pour obtenir ce que les réalisateurs (du film pas du spot publicitaire) souhaitaient, les chats ont dû être habillés et caressés à n’en plus finir. Si certains apprécient cela, il fallait aussi montrer des chats en colère qui montraient des crocs… Les scènes sont très courtes et j’avoue ne pas m’y connaître en dressage de chats, alors est-ce réel ou orchestré ? Parce que tout le film se base sur le fait que les chats ne peuvent pas être dressés…

Maruna • Du peu que je sais, un chat ne se dresse pas effectivement (j’ai une amie qui en a un et elle ne peut rien faire pour obliger un chat à faire quoi que ce soit, même avec de la nourriture ou de l’amour haha). D’ailleurs ils ont quand même eu de la chance d’avoir des animaux assez sages pour tourner, car un chat n’aime pas quand on est trop sur lui (à moins qu’ils aient tourné plusieurs fois chaque scènes, ce qui est plus probable en fait…)

Luthien • Le dressage des chats est un sujet compliqué et heureusement, le film ne va pas dans l’extrême. Je pense qu’il y avait tout de même un certain contrôle mais à quel degré ? Le chat vedette est montré calme la plupart du temps et semble obéir à des ordres parfois. J’ai beaucoup apprécié la chute du film avec la réalisation finale du combat et la nouvelle vedette de la prochaine publicité !

Maruna • Oui on parle de dressage mais le film nous montre surtout ça sur le ton de l’humour, c’était assez drôle de voir comment l’équipe se dépatouillait pour créer cette publicité en “dirigeant” des chats. Et effectivement la fin était assez fun et sympa !

Entre parenthèse, je note que le film est de moyenne qualité au niveau du visuel et de sa réalisation. Si je peux reprocher quelque chose aux thaïlandais, c’est que leurs réalisations sont un peu cheap (sans parler du jeu des acteurs, et notamment les acteurs secondaires qui en font toujours des caisses). C’est correct, mais j’ai à chaque fois l’impression de voir le tournage d’une telenovela : Les transitions, les plans, les choix de musiques et la façon de faire globale donnent un effet à la limite du semi-pro. Ca se regarde mais il y a quand même du boulot encore !

Luthien • J’ai aussi trouvé que le film n’était pas d’excellente qualité. Il y a très peu d’informations dessus, je n’arrive même pas à trouver les scénaristes. Du coup, je me demande si le film était une production avec peu de budget. Ou peut-être est-ce juste qu’il n’a pas rencontré beaucoup de succès et donc qu’il est peu connu…

Conclusion :

MarunaCat a wabb s’est révélé sympathique à regarder, pas transcendant, ni même inoubliable. Juste un divertissement agréable à découvrir avec une héroïne attachante ! Je n’en garderais pas trop de souvenirs je pense, mais je suis quand même contente de l’avoir découvert.

LuthienCat a wabb est un film sans prise de tête. Si trop de choses restent en surface, il reste un divertissement agréable avec une héroïne attachante.

Ressenti :

Luthien • ★★★

Maruna • ★★

Trailer :

[A voir] « We are not protecting the good and weak from the bad and powerful. For the mean and weak people, we fight the mean and powerful ones. »

Awl

Awl-Poster

There is at least one man who will break through,
Break through the fear that there might not be another chance.
Driven by the power beyond his control,
He will break out of that thick shell of fear and inertia
And he will step into the unknown world.
A man like an awl.

Titre original: 송곳/ songgot
Genre: Drame, Humain, Société
Episodes: 12 – 60 minutes
Chaîne: JTBC
Période de diffusion: 24 Octobre 2015 – 29 Novembre 2015
Diffusion: Samedi et Dimanche à 21H40
Réalisateur: Kim Suk Yoon
Scénaristes: Kim Soo Jin, Lee Nam Gyu
D’après un webtoon de Choi Kyu Suk
Casting principal: Ji Hyun Woo (Lee Soo In), Ahn Nae Sang (Goo Go Shin), Kim Ga Eun (Moon So Jin), Kim Hee Won (Jung Min Chul), Hyun Woo (Joo Gang Min), Park Shi Hwan (Nam Dong Hyub), Yesung (Hwang Joon Chul), Baek Hyun Joo (Han Young Shil), Lee Jung Eun (Kim Jung Mi), Hwang Jung Min (Hwang Jung Min), Shin Yun Sook (Joon Geum), Jung Won Joong (Directeur), Daniel Boone (Gaston Dubois), Jo Jae Ryong (Manager Heo), Ahn Sang Woo (Manager Yoon), Kim Joong Ki (Manager Kim)
Site officiel

Synopsis : Ce drama raconte l’histoire d’employés ordinaires qui travaillent durement. Lorsqu’une situation injuste surgit, ils vont se battre ensemble pour leurs droits.

awl_fight

Awl. The Awl. Chaque épisode de ce drama est éprouvant. Mais aussi passionnant.
Pourquoi faut-il le regarder ?

Pour son histoire. Awl est adapté d’un webtoon éponyme basé sur des faits réels. En 2002, en Corée du Sud, des employés ont été injustement licenciés par la chaîne de supermarché Carrefour et ils se sont rassemblés pour se défendre. Ce drama raconte leur combat.

Pour son réalisme. Les conditions de travail des employés temporaires, leur obéissance et leur peur sont très bien retranscrites. La construction de leur union, leurs batailles et leurs doutes le sont tout autant.

Pour ses personnages. De multiples personnages sont introduits mais chacun à la place de se développer. En seulement 12 épisodes, le spectateur a le temps d’apprendre à les connaître à travers le moment présent mais aussi des flashbacks.

Lee

Lee Soo In et Joo Gang Min

Pour leur combat. En découvrant les personnages, le spectateur peut compatir au sort de chacun. Il est lui aussi pris dans cette atmosphère étouffante et espère qu’ils réussiront à s’en sortir. Ce sont de multiples batailles pénibles pour tous. Les membres de l’union pourront se montrer solidaires comme trahir l’autre quelques semaines après. Même si cela est difficile pour tout le monde, chaque personne a ses propres soucis. C’est au final un combat bien solitaire, surtout pour Lee Soo In.

Pour sa fin. Très réaliste et juste. Les épisodes sont parfaitement construits et la progression de l’union se fait lentement. Elle prend le temps de se former, de se battre, d’échouer ou de gagner de maigres victoires. La grève est une question que l’on se pose car c’est un moyen de bataille finale lorsque tout le reste a avorté.

awl_leeignored

Pour Ji Hyun Woo/Lee Soo In. C’est un personnage droit et honnête sur qui on peut compter mais qui a du mal à se lier aux autres. Il a le sens de la justice mais il est possède un trop plein d’idéalisme. Révolté par le licenciement injuste des employés temporaires, il commence seul à les défendre. Il lui faudra le soutien d’autres personnes pour gagner la confiance des autres. Mais au final, c’est sur lui que tout repose. Il doit se montrer fort malgré l’envie qu’il peut ressentir d’abandonner.

Pour Ahn Nae Sang/Goo Go Shin. Quel personnage ! Commençons par quelques gifs pour tenter de cerner le personnage.

koo1 

Goo Go Shin est un avocat défenseur des conditions de travail des employés ordinaires. Il soutient les personnes seules comme les unions ; il n’abandonne personne. Très aimé et respecté, il est un bout-en-train toujours en train de faire de l’humour – pas toujours réussi. Sa santé physique est défaillante en raison d’un passé traumatisant (torture).

Pour ses bromances. Lee Soo In et Goo Go Shin développent doucement un profond respect l’un envers l’autre. Ils ont les mêmes convictions bien qu’elles ne soient pas montrées de la même façon. Il peut arriver que leurs différentes personnalités s’affrontent mais cela n’empêche pas de toujours considérer l’autre avec estime – surtout Lee Soo In qui a beaucoup appris grâce à Goo Go Shin.

Joo Gang Min et Hwang Joon Chul sont amis depuis leur plus tendre enfance. Le premier vient d’une maisonnée aisée tandis que la famille du second servait la première. Tous les deux se respectent et s’apprécient mais leur vécu est différent ce qui peut conduire à de l’incompréhension. Joo Gang Min est un jeune homme apprécié par tous qui saura se rallier beaucoup de monde. Il est adorable et génial !

awl_joo&hwang

Joo Gang Min et Hwang Joon Chul

Pour les acteurs. Ji Hyun Woo et Ahn Nae Sang en tête mais tout le casting est formidable (exception faite des représentants français qui sont en réalité anglais et qui parlent un très mauvais français).

Pour sa réalisation. Elle est parfaite. Beaucoup de plans sont magnifiques. Malgré une ambiance sombre, tout est très lumineux.

awl_koopretty awl_moonpretty

Pour ses silences. Il n’y a pas toujours besoin de parole ou de musique pour combler les silences. Ceux-ci se suffisent amplement à eux-mêmes et transmettent toute l’émotion nécessaire.

Pour sa bande-son. Deux très belles chansons composent le drama : Shout out de Park Sihwan et So much longing de Yesung.

Pour son humour. Malgré toute cette noirceur et les nombreux drames, il y a de nombreuses scènes drôles. Parfois avec exagération, souvent efficace, il est toutefois impossible de ne pas éclater de rire à certains moments. Surtout grâce à Goo Go Shin.

Pour ses émotions vives. Le spectateur s’implique émotionnellement dans ce drama. Il vit chaque instant avec ces personnages, il savoure leurs victoires ou il est affligé par leurs défaites.

Losing is not a big deal. Being left alone after losing is frightening. Just be there. That’s all that matters.

Awl est un drama à la fois inspirant et bouleversant. Rien n’est ni blanc ni noir. Le combat ne peut être simplifié à celui de simples employés contre de puissants patrons. Même si c’est en grande partie cela, il ne faut pas oublier que derrière se cachent de vraies personnes avec leurs propres sentiments et leurs soucis personnels.

Ressenti : ★★★★★ (♥)

Qualité : ★★★★★

  • Le casting : Extraordinaire.
  • Les personnages : Convaincants.
  • La réalisation : Magnifique.
  • Le scénario : Parfaitement mené.
  • La fin : Très réaliste.

Trailer :

[K-Movie] « I can’t be without you. »

Pour le mois de février et dans le cadre du challenge 1 mois = 1 consigne 2016, j’ai choisi de vous présenter plusieurs films romantiques provenant de pays différents. Tous présentent le mot « amour » dans le titre. Après la Thaïlande et le Japon, c’est parti pour la Corée du Sud !

Love Forecast

loveforecastpost1 loveforecastpost2

Titre original: 오늘의 연애 / oneurui yeonae
Titre alternatif: Today’s Love
Pays: Corée du Sud
Genre: Comédie romantique
Durée: 121 minutes
Sortie: 14 Janvier 2015
Réalisateur: Park Jin Pyo
Scénaristes: Park Jin Pyo, Lee Byeong Hun, Lee Han
Producteurs: Han Sung Gu, Shim Young
Directeur de la photographie: Sung Seung Taek
Distribution: CJ Entertainment
Casting principal: Lee Seung Gi (Joon Soo), Moon Chae Won (Hyun Woo), Lee Seo Jin (Dong Jin), Jeong Jun Yeong (Hyo Bong), Hwa Young (Hee Jin)

Joon Soo et Hyun Woo sont amis depuis leur plus tendre enfance. Ils vivent ensemble avec les parents de Joon Soo ce qui fait qu’ils sont très familiers l’un envers l’autre et qu’ils se comportent comme une famille. Hyun Woo est une jeune femme pétillante et sexy qui a l’habitude d’obtenir ce qu’elle souhaite. Joon Soo est amoureux d’elle depuis toujours sans se l’avouer. Il a essayé à plusieurs reprises de se rapprocher de Hyun Woo mais celle-ci ne le considère pas comme partenaire potentiel. Joon Soo enchaîne donc les relations éphémères car aucune de ses petites-amies ne restent avec lui plus de trois mois. Hyun Woo est quant à elle enfermée dans une relation amoureuse avec un homme marié. Elle essaye de rompre mais elle ne peut pas résister à le revoir, encore et toujours. Elle se plaint sans cesse de cette situation à Joon Soo qui l’écoute et la réconforte. A son service depuis qu’ils sont tout petits, Joon Soo va finir par se révolter et tenter quelque chose.

loveforecastpost3

C’est une rom-com au scénario assez classique qui aurait totalement pu fonctionner. Malheureusement, les personnages sont peu intéressants. L’histoire est racontée du point de vue de Joon Soo qui n’est pas des plus attachants. Le film est aussi un peu trop long. Lorsque les protagonistes semblent finalement se rapprocher, de nouveaux personnages apparaissent pour nuire à la potentielle relation amoureuse. Cette relation n’est pas très saine puisque Joon Soo est totalement soumis au bon vouloir de Hyun Woo et cette dynamique ne se renverse jamais réellement. Hyun Woo est un personnage assez charismatique mais comme la narration est celle de Joon Soo, le personnage n’est pas assez exploré. Le spectateur ne peut pas toujours comprendre ses véritables sentiments. Les relations amoureuses ne sont guère crédibles ou en tout cas peu passionnantes. Le traitement des relations sexuelles est très allusif et il peut être difficile de comprendre certaines scènes.

La réalisation est correcte avec de jolis plans. Toutefois certains flashbacks sont mal insérés. Lee Seung Gi et Moon Chae Won sont deux acteurs sympathiques et ils délivrent une prestation décente mais pas assez captivante pour s’intéresser au sort de leur personnage.

Ressenti : ★★★☆☆

Trailer :

[Tw-Movie] « But still…I like you. »

Our Times

Do you like who you are now? When we grow up, we become sophisticated and tend to compromise in order to survive. We become someone we don’t recognize. Would you sometimes miss the time when you were rather naive and dared to dream? Is that part of you still there? – Lin Zhen Xin

Titre original:  我的少女時代 / wo de shao nü shi dai
Titre alternatif: Era of My Girl Teens
Pays: Taïwan
Genre: Comédie romantique
Durée: 134 minutes
Sortie: 14 Août 2015
Réalisateur: Chen Yu Shan
Production: Focus Films, Hualien Media International, Huace Pictures
Distribution: Hualien Media International
Casting principal: Darren Wang (Xu Tai Yu), Vivian Sung (Lin Zhen Xin), Dino Lee (Ou Yang Fei Fan), Dewi Chien (Tao Min Min)

Our Times commence dans le présent avec Lin Zhen Xin adulte (jouée par Chen Joe) qui est une employée de bureau ordinaire. Elle se laisse marcher sur les pieds par son patron, faisant beaucoup d’heures supplémentaires et étant payée une misère. Ses subordonnées ne la respectent pas non plus. Abattue, elle écoute une vieille chanson d’Andy Lau qui lui rappelle ses souvenirs de lycée…

La trame du film rappelle celle de A Little Thing Called Love avec l’ouverture sur le présent, le film se centrant ensuite sur les années scolaires des personnages puis le retour dans le présent pour la fin. Plusieurs tropes scénaristiques sont par ailleurs similaires. Mais j’ai regretté l’utilisation d’acteurs adultes pour le présent dans Our Times. Cela est tout à fait compréhensible vu qu’une dizaine d’années passent mais la même émotion ne se retrouve pas dans l’échange des acteurs adultes. Ce qui montre tout le talent des acteurs principaux et de leur alchimie.

The trick to not falling down is not to fear falling down. After all, the worst is just a fall. What’s more important is why you started out in the first place. – Xu Tai Yu

La plus grand partie du film se passe pendant les années 90 à Taïwan. L’époque est fidèlement reconstituée avec les vêtements, les chaînes par lettres, les salles de cinéma illégales, mais aussi le manque de communication (pas de téléphone portable !). J’aime beaucoup regarder les films/séries asiatiques retranscrivant les années 90 et si ce film n’est pas aussi nostalgique que le drama In a good way, il décrit fidèlement l’époque. Il semblerait que le film You are the apple of my eye partage beaucoup d’éléments avec Our Times mais je ne l’ai pas encore vu.

Un jour, Lin Zhen Xin reçoit une chaîne et doit alors envoyer une lettre à cinq personnes différentes sous peine de subir un mauvais sort (problème de santé, mort…). Elle choisit plusieurs personnes dont la jolie Tao Min Min et le rebelle Xu Tai Yu qui sont trop proches de Ou Yang Fei Fan, le garçon qu’elle aime. Lin Zhen Xin est une jeune adolescente pas très jolie, avec une coupe de cheveux pas souvent coiffée et de grosses lunettes. Elle est fan de Andy Lau, un chanteur taïwanais très populaire. Elle est amoureuse de Ou Yang Fei Fan, garçon beau, intelligent, studieux, gentil et populaire. Vous voyez le stéréotype de base… Elle n’apprécie pas que Tao Min Min, la plus jolie fille du lycée, soit très proche de lui. Xu Tai Yu est connu comme le gangster du lycée et lorsqu’il se montre menaçant envers Ou Yang Fei Fan, Lin Zhen Xin choisit de lui envoyer une lettre pour se venger. Mais lorsqu’il la lit, il est victime d’un accident de voiture. Lin Zhen Xin va être obligée d’accepter toutes les demandes de Xu Tai Yu si elle ne veut pas qu’il arrive quelque chose à Ou Yang Fei Fan…

Tout d’abord, Xu Tai Yu lui demande des menus services : lui apporter sa nourriture, de faire ses devoirs et ceux de sa bande… Mais lorsqu’ils se rendent compte que Ou Yang Fei Fan et Tao Min Min semblent être en couple, ils décident de s’unir pour les faire rompre. En effet, Xu Tai Yu est attiré par la belle Tao Min Min. Devenus amis, Xu Tai Yu et Lin Zhen Xin passent de plus en plus de temps ensemble. Sous ses airs de voyou, Xu Tai Yu est en réalité adorable. Il cache un passé traumatisant ce qui l’a conduit à se rebeller. Grâce à Lin Zhen Xin, il va arrêter de se battre et se mettre à étudier. Il garde toujours ses airs brusques mais il est gentil et respecté.

Later, we realize that when a girl says that she won’t talk to you anymore, it doesn’t mean she hates you. It just means that she cares about you a lot.

Xu Tai Yu et Lin Zhen Xin commencent à éprouver de l’amour l’un pour l’autre. Évidemment, ils ne se l’avouent pas et croient que l’autre est toujours amoureux de leur premier amour. Tous commencent à traîner ensemble lorsque Lin Zhen Xin, sous l’impulsion de Xu Tai Yu, devient plus jolie et courageuse. Elle le défend devant tous contre l’injustice de leur nouveau directeur et les autres élèves finissent par la rejoindre. C’est une des plus belles scènes du film.

Xu Tai Yu n’a pas le temps de confesser directement ses sentiments à Lin Zhen Xin mais il le fait tout de même par un intermédiaire. Il est dommage qu’il y ait tant de non-dits et quelques mesures pratiques prises. Le film présente quelques stéréotypes et des ellipses narratives mais toutefois rien qui n’empêche de l’apprécier. Il mêle habilement moments drôles et tristes.

Our Times raconte l’histoire d’amour de deux adolescents qui trouvent du courage et de la compréhension dans l’autre. Quelques failles/clichés scénaristiques empêchent ce film d’être une totale réussite mais il vous fera passer sans aucun doute un bon moment. Et il vous sera impossible de résister au charme de Darren Wang !

Trois chansons accompagnent le film. L’OST principale est Xiao Xing Yun par Hebe Tian, à l’atmosphère douce et mélancolique. We are young de Dino Lee est bien plus énergique. J’aime particulièrement ces deux chansons mais la dernière est aussi sympathique. All About Him de Popu Lady est aussi assez douce.

Ressenti : ★★★★☆

Trailer :