[K-Movie] « Hello! »

Castaway On The Moon

Titre original: 김씨 표류기 / Kimssi Pyoryugi
Titres alternatifs: The Adventures Of Mr. Kim, Kim’s Island
Pays: Corée du Sud
Genre: Comédie romantique
Durée: 116 minutes
Sortie: 14 Mai 2009
Réalisateur: Lee Hae Jun
Scénariste: Lee Hae Jun
Producteurs: Kim Moo Ryoung, Kang Woo Suk
Compositeur: Kim Hong Jib
Monteuse: Nam Na Yeong
Directeur de la photographie: Kim Byeong Seo
Compagnie de production: banzakbanzak Film Production
Distributeur: Cinema Service
Casting: Jung Jae Young (Kim Seung Geun), Jung Ryeo Won (Kim Jeong Yeon)

Voici le premier article sur les personnalités de 2018 ! Après avoir terminé History of a Salaryman, il m’était indispensable de poursuivre la filmographie de Jeong Ryeo Won. Attendez-vous donc à divers articles sur ses films après celui sur le drama cité précédemment.

Impossible de ne pas craquer pour elle, n’est-ce pas ?

Kim Seung Geun est un homme très endetté, qui ne retrouve pas de travail après la faillite de son employeur et dont la petite amie l’a quitté. Il enchaîne les prêts privés qu’il ne peut pas rembourser. Il décide alors de mettre fin à ses jours en se jetant du pont de la rivière Han sauf qu’il atterrit sur une petite île déserte. Après quelques péripéties et remises en question, il se résigne à rester sur cet îlot et décide d’en faire son chez lui. Il vit comme s’il était seul au monde – alors que la civilisation est très proche de lui – en se promenant à moitié nu et en mangeant ce qu’il trouve. Petit à petit, il s’organise en améliorant son alimentation et son quotidien grâce aux objets déversés par la rivière [quelle pollution !] et à son imagination fertile.

Things I need keep popping into mind! I’m suddenly getting smarter. Desire makes humans smarter.

Cependant, en réalité, il n’est pas vraiment seul. Depuis le début, il est observé par Kim Jeong Yeon qui reste cloîtrée dans sa chambre située dans un immeuble à quelques distances de lui. Je regrette que les raisons de son isolement ne soient pas évoquées, le personnage reste assez mystérieux. Depuis trois ans, la jeune femme mène une existence très réglée où elle n’a aucun contact avec le monde extérieur. Elle se lève et se couche quand son père part et revient du travail et elle ne sort de sa chambre que pour aller dans la salle de bains quand sa famille n’est pas là. Elle discute avec eux par message quand elle a besoin de quelque chose. Elle passe ses journées sur Cyworld où elle peut prétendre être qui elle souhaite et elle dort dans un placard avec un matelas fait de papier bulle. Son seul plaisir est d’observer la lune quand il fait nuit parce qu’il n’y a personne. En remarquant le message de détresse de Kim Seung Geun (« help ») transformé en salutations (« hello »), elle décide de lui répondre.

Will I be invited to join this lonely alien’s world?

S’ensuit alors entre eux un échange de messages. Jeong Yeon s’aventure dans le monde extérieur après de nombreuses préparations. Il s’agit pour elle d’une véritable expédition. De nature très anxieuse, le moindre changement ou contact avec autrui lui est très difficile. Elle cache ainsi son visage avec un casque de moto et elle sort avec un grand parapluie pour se recouvrir si quelqu’un l’apercevait. Elle peut ainsi lancer des messages contenus dans une bouteille sur le rivage de Bamseom où séjourne Seung Geun. Ce dernier répond à ses messages en traçant des mots dans le sable. Les échanges sont peu nombreux et ils se font sur plusieurs semaines/mois. Par ailleurs, ils ne comportent que peu de mots qui peuvent paraître futiles. Pourtant, cette communication unique leur permet de développer une étrange relation. Jeong Yeon s’ouvre peu à peu au monde et perturbe sa routine si bien huilée. Seung Geun sait que quelqu’un l’observe et il n’est désormais plus seul.

Les débuts acclimatation de Seung Geun sont difficiles dans ce territoire hostile mais, peu à peu, il trouve ses marques et conçoit même des projets. Un sachet de nouilles instantanées aux haricots noirs lui donne un rêve insensé : créer ses propres pâtes ! Il se lance dans la plantation de maïs avec acharnement. Pour lui qui ne possède plus rien et qui s’est retrouvé isolé de tout, manger ces jjajangmyun est synonyme d’espoir. Derrière cette apparente comédie avec un humour parfois scabreux ou de moments gênants indirects peut se lire une critique de la société de consommation (et coréenne) et des relations surfaites où finalement l’homme est bien seul. La réalisation est impeccable avec des mises en scène intéressantes et de très beaux plans. Jung Jae Young est parfait dans ce rôle de Robinson désabusé ; il est touchant dans sa vulnérabilité et il sait se montrer drôle lorsqu’il le faut. Jeong Ryeo Won interprète quant à elle avec justesse son personnage taciturne qui devient de plus en plus souriant. Les jeux de lumière et de caméra sont aussi très importants et donnent un tout autre éclairage [pun intended] à la scène.

On ne peut pas vraiment parler de romance dans la relation que développe les personnages mais c’est en tout cas une amitié salvatrice qui se forme et qui ne pourra que s’intensifier par la suite. Le film est plutôt silencieux puisque les protagonistes ne se parlent que par messages interposés. Le procédé de la voix-off est utilisé pour permettre de connaître leurs pensées. Toutefois, Seung Geun qui est à l’écart du monde, pourra discuter de vive voix avec son épouvantail ou son pédalo en forme de cygne. Entre personnages extraordinairement absurdes mais si humains, réalisation magnifique et scénario à la fois comique et émouvant, Castaway on the moon est un film excellent dont de nombreuses scènes me resteront longtemps en mémoire.

Ressenti : ★★★★☆

[Avis global] Etre seul, est-ce si bien ?

The Man Who Can’t Marry

Titre original:  결혼 못하는 남자 / gyeolhon motaneun namja
Titre alternatif: The Man Who Can’t Get Married / He Who Can’t Marry
Adaptation du drama japonais kekkon dekinai otoko (結婚できない男)
Genre: Romance, Comédie
Épisodes: 16 – 70 minutes
Chaîne: KBS2
Période de diffusion: 15 Juin 2009 – 04 Août 2009
Réalisateur: Kim Jung Gyu
Scénariste: Yeo Ji Na
Casting principal: Ji Jin Hee (Cho Jae Hee), Uhm Jung Hwa (Jang Moon Jung), Kim So Eun (Jung Yoo Jin), Yoo Ah In (Park Hyun Kyu), Yang Jung Ah (Yoon Ki Ran)

Synopsis : Un homme qui n’a aucun désir de se marier se retrouve avec trois femmes qui bousculent constamment sa vie. Va-t-il dire adieu à sa vie de célibataire ?

Un drama lancé parce que le synopsis m’avait plu. Il est peu connu du public et n’a pas remporté un franc succès lors de sa diffusion en Corée du Sud. Pourtant, c’est un drama vraiment très intéressant et plaisant à regarder.

Cho Jae Hee semble être le mari idéal : beau, intelligent, talentueux, avec un bon salaire et venant d’une bonne famille. Mais le seul problème est qu’il n’a aucune intention de se marier. A 40 ans, il aime profiter des plaisirs de la vie seul. Il est peu à l’aise socialement et n’hésite pas à dire ce qu’il pense. Il va faire la rencontre du docteur Jang Moon Jung de manière assez embarrassante. Après être soigné, il retourne cependant la voir à de multiples reprises avec toutes sortes de maux.

Jang Moon Jung est une femme de 40 ans qui n’est pas retombée amoureuse depuis qu’elle a rompu ses fiançailles. Elle souhaite rencontrer un homme pour se marier et fonder une famille. Malgré l’attitude étrange de Jae Hee, elle est attirée par lui.

La relation entre Moon Jung et Jae Hee se construit petit à petit. Jae Hee souhaite passer du temps avec Moon Jung mais il ne sait jamais comment le lui dire. Et quand ils se retrouvent tous les deux, ils finissent souvent par se disputer en raisons des discours de Jae Hee. Malgré une certaine vérité dans ses paroles, celles-ci sont souvent dures.

The reason why you feel uneasy about not getting married is because you see marriage as your ultimate life goal. Because you still harbor the feeling that you haven’t reached your goal, you feel uneasy about your life, or you’ve developed anxiety about it. You just have to change your thinking a little, you can do it all by yourself. – Cho Jae Hee

Sanggu et Yoo Jin qui doivent supporter le bruit de Jae Hee.

Le quotidien de Jae Hee avant l’arrivée de Moon Jung tournait autour de son travail d’architecte et de ses collègues Yoon Ki Ran et Park Hyun Kyu. Ki Ran est sa partenaire et supporte son attitude depuis de nombreuses années parce qu’elle est secrètement amoureuse de lui. Hyun Kyu est un interne passionné par l’architecture. La vie de Jae Hee se retrouve aussi bouleversée avec l’arrivée de Jung Yoo Jin, sa nouvelle voisine, et de son chien, Sanggu. Yoo Jin trouve d’abord Jae Hee insupportable mais ils vont se retrouver à se côtoyer. Yoo Jin plaît à Hyun Kyu mais qui est-ce que Yoo Jin aime ?

Tout ce petit monde se retrouve à se fréquenter régulièrement. Malgré leur différence d’âge, Moon Jung et Yoo Jin se ressemblent beaucoup et elles deviennent amies. Hyun Kyu et Yoo Jin forment un couple adorable. Moon Jung et Jae Hee ont des difficultés dans leur relation mais chacun essaye de comprendre l’autre.

Since I was little, I was always alone, I did everything alone, and did everything as perfect as I could. I never felt lonely before, but after I met you, I sort of learned what loneliness is like. – Cho Jae Hee

La meilleure relation reste tout de même celle entre Jae Hee et Sanggu. Tout d’abord indifférent, Jae Hee se met peu à peu à adorer Sanggu. Ils sont trop adorables ensemble ! Leurs scènes sont mignonnes et drôles à la fois. J’aime particulièrement celle où Jae Hee encourage Sanggu à affronter ses peurs (passer par dessus une bouche d’aération) et où le regarde avec une telle fierté !

Ji Jin Hee est parfait en Cho Jae Hee ! Il joue avec brio un personnage maladroit dans ses relations avec les autres mais aussi sûr de lui-même dans son style de vie. Je veux le revoir jouer dans d’autres drama ! :D Kim So Eun (Boys Over Flowers) et Yoo Ah In (Sungkyunkwan Scandal) sont aussi parfaits. Quand à Uhm Jung Hwa (Witch’s Romance), c’est aussi une actrice que j’aime bien et elle incarne son personnage parfaitement. Un beau casting donc !

OST :

  • 그녀에게 잘 보이기 – W.Praise ♥
  • 사랑핼래 – Byul
  • 그대는 예뻐요 – Shin Hye Sung ♥
  • 널 사랑하기가 – Ji Jin Hee ♥
  • 레시피 – Um Jung Hwa
  • 불꽃 – Miri
  • Oh3 – 글라라
  • 08 Brunch – Yoon Hee Sung
  • 불꽃 – Ayana
  • Sunday – Yoon Hee Sung
  • 입가에 맴돌던 얘기 – Mi:ne
  • 그대는 예뻐요 (Inst.)

Ressenti : ★★★★☆

Qualité : ★★★★☆

  • Le casting : Un beau casting avec un Ji Jin Hee époustouflant !
  • Les personnages : Tous agréables ! ^_^
  • La réalisation : Rien de particulier, il y a de jolies scènes.
  • Le scénario : On suit principalement la vie de Jae Hee mais aussi celles des autres personnages. Il n’y a pas de gros rebondissement mais c’est une histoire plaisante.
  • La fin : A la hauteur du drama.

[K-Movie] Deux supers espions…enfin au moins un !

My girlfriend is an agent

Titre original: 7급 공무원 / 7geup gongmuwon
Titre alternatif: 7th Level Civil Servant
Pays: Corée du Sud
Genres: Action, Comédie, Romance
Durée: 112 minutes
Sortie: 23 Avril 2009
Réalisateur: Shin Tae-Ra
Chef opérateur: Choi Joo-Young
Scénariste: Cheon Seong-Il
Société de production: Lotte Entertainment
Casting principal: Kim Ha Neul (An Su Ji), Gang Ji Hwan (Lee Jae Jun)
Casting secondaire: Jang Yeong Nam (Team Leader Hong), Ryu Seung Ryong (Won Seok), Yoo Seung Mok (Officer Jang)

My girlfriend is an agent est un des premiers films asiatiques que j’ai vu. Si je me souvenais bien du scénario et des moments clés, j’avais oublié les acteurs que j’aime beaucoup désormais. Kim Ha Neul est une actrice que j’apprécie énormément. Son jeu est assez ressemblant d’un film ou d’un drama à l’autre mais je le trouve tout à fait convaincant. Son nom au casting suffit à me donner envie de voir le drama/film. Je n’ai vu Gang Ji Hwan que dans Lie to me et si on ne fait pas mention de ses crises de colère (dus à son personnage), c’est un acteur que j’apprécie aussi. Les deux acteurs ont une très belle alchimie.

Jae Jun

Le film s’ouvre sur An Su Ji en pleine mission : elle est agent secret. Elle tente d’arrêter les méchants tandis que son petit-ami Lee Jae Jun ne cesse de l’appeler pour l’annoncer qu’il part à l’étranger et qu’il la quitte, lassé de ses mensonges permanents. Après ces quelques minutes annonçant leur séparation, nous voilà projetés trois ans plus tard. Jae Jun retourne en Corée du Sud et retrouve Su Ji. Il travaille désormais comme comptable ou c’est tout du moins ce qu’il souhaite faire croire. En réalité, il est aussi un agent secret…

Su Ji

Les retrouvailles entre Jae Jun et Su Ji sont explosives. Su Ji lui reproche de l’avoir quittée sans qu’elle puisse lui parler tandis que Jae Jun lui rétorque que tout était de sa faute par ses fréquents mensonges. Malgré leur colère respective, tous les deux partagent encore des sentiments et se rapprochent. Cependant, ils s’aperçoivent rapidement que l’autre n’est pas celui qu’il prétend être…

Su Ji et Jae Jun sont deux agents secrets mais qui ne travaillent pas dans le même service. Ils n’ont donc pas connaissance l’un de l’autre et leur équipe non plus. Ils croient que chacun est un espion ennemi. Su Ji traque un chercheur coréen qui souhaite vendre un virus mortel au plus offrant tandis que Jae Jun surveille des espions russes.

Le couple Su Ji/Jae Jun est au centre du film. La mission de chacun est inextricablement liée à l’autre. Su Jin est un agent secret expérimentée et totalement bad-ass alors que Jae Jun est un rookie, très maladroit. Toutefois, lorsqu’ils sont confrontés l’un à l’autre durant leur mission, tous les deux perdent leur sang-froid. Leur couple évolue en passant des scènes de disputes à celles de réconciliation. Leurs chamailleries se terminent souvent au poste de police, avec Su Jin qui prend toujours le dessus sur Jae Jun.

Su Jin et Jae Jun portent le film, que ce soit en solo ou en duo. Les personnages secondaires sont vraiment relégués au second plan, bien qu’apportant de l’aide à chacun. Rien n’est pourtant laissé au hasard, tous les personnages ont un rôle à jouer ou un effet à produire. Le scénario présente ainsi des surprises jusqu’au dernier moment. La réalisation est impeccable, les scènes d’action sont bien filmées bien que certains gestes de combat soient un peu trop accentués et donnent l’impression d’être irréalistes mais ils sont peu nombreux. Outre les scènes de romance et d’action, les scènes comiques sont aussi multiples. Jae Jun est le personnage qui apporte le plus le rire, essentiellement par son comportement pataud. Les dialogues sont aussi bien pensés pour donner aux scènes comiques toute leur intensité.

La romance, la comédie et l’action sont bien dosées pour passer un très bon moment devant ce film. Même si le scénario ne présente rien d’original, il est suffisamment bien écrit pour être quelques fois surpris.

Ressenti : ★★★★☆