[J-Movie] « Tu es un homme de science, Ray. »

Llyod: La science doit révéler la vérité universelle, pas aider la stupidité des hommes.

Steamboy

Titre original: スチームボーイ/ suchiimubooi
Pays: Japon
Genre: Aventure, Steampunk
Durée: 131 minutes
Sortie: 17 juillet 2004
Réalisateur: Katsuhiro Otomo
Scénaristes: Sadayuki Murai et Katsuhiro Otomo
Producteurs: Shinji Komori et Hideyuki Tomioka
Compositeur: Steve Jablonsky
Monteur: Takeshi Seyama
Directeur de l’animation: Tatsuya Tomaru

Synopsis : Au 19ème siècle, alors que l’Angleterre prépare son Exposition Universelle, le jeune Ray, un gamin surdoué, réussit à maîtriser une nouvelle invention ultra-puissante et dévastatrice et va l’utiliser pour lutter contre les forces du mal, sauver sa famille et Londres de la destruction.

Pour commencer cette série d’articles, je vous propose de découvrir le film d’animation que je vous fais gagner. J’ai découvert ce film il y a très longtemps et je l’ai revu avec plaisir pour écrire cet avis.

Étant doté de l’un des plus gros budgets de l’animation japonaise, Steamboy a nécessité dix années de production. Cet investissement est récompensé par un résultat visuel époustouflant avec notamment des décors très détaillés. D’inspiration steampunk, l’histoire de ce film se situe pendant l’ère victorienne. Les codes du genre sont respectés avec d’innombrables inventions ayant recours à la vapeur (steam = vapeur) tout en mettant le discours sur la science au cœur de l’intrigue.

Ray: Pourquoi est-ce que grand-père n’est pas ici pour t’aider ?
Edward: La différence d’opinions. Tu comprendras un jour. La science n’est pas un sujet occulte comme l’alchimie. Ce n’est pas pour les nobles ou pour les membres de la famille royale dans leurs palais ou les moines dans leurs cathédrales. La science n’est ni une croyance ni une sorcellerie. C’est un fait prouvable qui peut nous métamorphoser et transformer au plus profond de nous-même. Toutes les souffrances de l’humanité, les siècles de misère et de ténèbres, la science peut changer cela. Mais quelle est son utilité si nous n’apportons pas son pouvoir à tous ? L’humanité entière en a immensément besoin. Elle attend la bénédiction de la science. Le monde entier attend le pouvoir de la Tour Steam !

L’histoire de ce film se base sur trois générations d’une même famille. Le grand-père, Lloyd Steam, est un inventeur très réputé. Son fils, Edward, a suivi le même chemin. Tous les deux travaillent ensemble à la construction d’une puissante invention : la Tour Steam. Le grand-père est prêt à tout risquer pour la science tandis que son fils se montre un peu plus prudent. Lorsqu’un accident arrive, leurs points de vue sur la science divergent. Le grand-père pense que la science est faite pour aider les hommes mais qu’elle ne doit pas être utilisée à des fins destructrices. Le père ne partage pas cette opinion. Pour lui, la science est un instrument de pouvoir. Les hommes ont besoin de la science et il est prêt à tout sacrifier pour atteindre ses objectifs, quitte à faire des ravages sur une population ignorante. Ray, le fils et petit-fils, se retrouve au milieu de tout ça. Il est un ingénieur très doué malgré son jeune âge ce qui le sauvera de bien des situations. Lorsqu’il entre en possession d’un objet très convoité, il passera son temps à aller d’un camp à l’autre – de façon volontaire ou  non, comprenant peu à peu les enjeux moraux de chacun des groupes. Chaque membre de la famille devra effectuer des choix mais au final ils continueront à avoir des idées opposées. Ray est encore un peu jeune pour tout réaliser et afficher pleinement ses idéaux mais il ne pourra pas laisser des vies humaines être sacrifiées au profit de la splendeur et de l’avancée de la science.

Après une introduction énigmatique qui s’expliquera par la suite, le film présente Ray et son acquisition d’une sorte de balle où de la vapeur a été mise sous pression. Cette source d’énergie extraordinaire est aussi très dangereuse. Elle est désirée par de nombreux scientifiques quelques soient leurs aspirations. S’ensuit alors une course-poursuite endiablée qui donne le ton du film puisque le rythme ne faiblira jamais, enchaînant action sur action, entre poursuites et destructions. Edward Steam travaille pour la fondation O’Hara qui lui prodigue des fonds pour ses recherches tandis qu’il lui procure des armes. Celles-ci seront présentées lors de l’Exposition Universelle dans de vraies scènes de batailles alors que l’autre camp cherchera à arrêter cette fondation par les mêmes moyens. Ray et Scarlett, la petite-fille du directeur de la fondation O’Hara, se retrouveront au centre de ces destructions. Égoïste, habituée à ce qu’on cède au moindre de ses désirs, Scarlett est étonnée par la froideur de Ray. N’ayant connu que le milieu dans lequel elle a été élevée, il lui paraît normal que des pertes puissent subvenir si sa fondation a des avantages à gagner. Comme Ray et elle sont plus ou moins du même âge, elle le suivra dans ses aventures et changera peut-être un peu de comportement.

Lloyd: Tu dois protéger la science de la perversité humaine et préserver l’avenir.

Le film se termine dans un dénouement sensationnel où la puissance de la Tour Steam est à son apogée et où chaque membre de la famille Steam sera confronté à un choix décisif. Le générique final montre des images de ce qu’il advient des héros par la suite.

Ressenti : ★★★★☆