[Test du pilote] « What a wonderful world ~ »

Wok of Love

Il était impossible que je manque le dernier drama de Seo Seok Hyang. Les deux dernières séries qu’elle a écrites font partie de mes favorites : Miss Korea en 2013/2014 et Jealousy Incarnate en 2016. Sans oublier Pasta en 2010 et The Lawyers Of The Great Republic Korea en 2008 qui m’ont aussi beaucoup plu. Dans Wok of Love se retrouve ce qui a fait le succès de ses drama : des personnages complexes et attachants, à la fois étranges et réalistes, ainsi que des situations tranche-de-vie exagérées mais humoristiques ou touchantes. Et à tout cela, il suffit de rajouter de la nourriture ! Impossible de ne pas craquer après l’introduction du premier épisode !

N’est-ce pas appétissant ?

Vous avez d’ailleurs pu remarquer que la personne qui prépare ses plats savoure ce qu’elle fait. Seo Poong (Lee Jun Ho) est un chef spécialisé dans la cuisine chinoise. Il travaille depuis quelques années dans un grand hôtel et c’est grâce à lui que le restaurant est reconnu. Il est passionné par ce qu’il fait et a travaillé ardemment pour obtenir sa position. Il reste toutefois sous les ordres d’une autre personne bien qu’il rêve de diriger le restaurant. Il est en conflit avec le chef Wang Choon Soo (Im Won Hee) et cela risque de le pénaliser par la suite. Il est fiancé et pratiquement marié à son premier amour, Suk Dal Hee (Cha Joo Young), docteur en chirurgie plastique. Cette dernière ne semble pas heureuse avec lui et si Seo Poong remarque bien que quelque chose ne va pas entre eux, il n’a pas l’intention de renoncer à elle et fait comme si de rien n’était. Elle le trompe avec Yong Seung Ryong (Kim Sa Kwon) qui est le propriétaire de l’hôtel, ce qui risque d’impacter la carrière de Seo Poong.

Doo Chil Sung (Jang Hyuk) est un ancien (?) gangster propriétaire d’un immeuble où se situent son entreprise de prêt et son restaurant chinois. Il aimerait que ses subalternes mènent une vie respectable, en tenant un petit restaurant et en fondant une famille. C’est pour cela qu’il a créé son commerce sauf que la nourriture préparée est immangeable et qu’il n’y a donc aucun client. La bande de gangsters respecte son boss et ses décisions même s’ils ne sont pas forcément d’accord. Doo Chil Sung agit en effet au mieux de leurs intérêts. Il semble être de nature plutôt calme et agir après réflexion. Ce groupe croise la route de Seo Poong quand il vient dans leur restaurant pour obtenir des ingrédients. Il commande différents plats mais il critique tout en délicatesse sans avoir goûté les nouilles. Doo Chil Sung et ses camarades ne peuvent laisser passer son insolence… Cela va être amusant de les voir ensuite travailler ensemble !

Outre le fait que le drama soit écrit par Seo Seok Hyang, il m’intéressait par la présence de Jeong Ryeo Won au casting (projet 2018). J’ai définitivement craquer pour elle et la liste de ses productions à voir s’amoindrit. >o< Elle incarne une riche héritière nommée Dan Sae Woo. Elle est pleine de vitalité et semble se soucier des autres, bien qu’étant sûrement un peu trop curieuse. Ou alors est-ce dû à son bonheur de bientôt se marier ? Elle est fiancée à Na Oh Jik (Lee Ki Hyuk), un obstétricien semblant très amoureux d’elle. Quel sera donc le problème entre eux…?

Dan Sae Woo rencontre les deux protagonistes masculins dans un salon de coiffure. Tandis qu’elle teste coiffure et maquillage en préparation de son mariage, elle adresse la parole à Doo Chil Sung qui demande à être coiffé plus court. Elle lui fait la remarque qu’il ressemblera ensuite à un gangster mais il n’en tient pas compte. Cela ne l’empêche pas de craquer pour elle (qui ne le ferait pas ?). Ensuite, elle rencontre Seo Poong qui se prépare lui aussi pour son mariage. Il semble en colère puisque sa fiancée n’est pas là mais il est soulagé quand elle arrive. Dan Sae Woo ne se fâche pas d’être ignorée par eux, même si ses tentatives d’engager la conversation ne fonctionnent pas. Elle recroisera ensuite leur route lorsqu’elle demandera un bol de jajangmyeon à Seo Poong et quand lassée de l’attendre, elle partira et le verra en conflit avec Doo Chil Sung. Je me demande quel sera son rôle dans cette histoire car je ne pense pas qu’elle viendra juste manger au restaurant. Mais pourquoi pas si c’est le cas.

La dynamique des différents duos et du trio me plaît beaucoup. Je suppose qu’une romance va aussi se développer entre les leads. Je ne sais pas quel choix va être fait et pour le moment, j’attends de voir leurs interactions pour choisir un ship. Ou juste Sae Woo et les plats qu’elle va manger ! De nombreux autres personnages sont aussi introduits : le personnel du restaurant du grand hôtel, la famille de Dan Sae Woo, des personnes du voisinage dont une mystérieuse vieille femme ainsi qu’une autre femme jouée aussi par Lee Mi Seok. Seo Seok Hyang n’oublie jamais ses personnages secondaires qui ont droit à un vrai développement ainsi que des intrigues.

Je vais te préparer un bol de jajangmyeon. – Seo Poong

La réalisation est agréable, j’apprécie beaucoup les scènes de cuisine et la technique mise en jeu ainsi que les interactions entre les protagonistes. J’ai aussi particulièrement aimé la séquence d’animation avec le cheval. La bande-son est en accord avec les scènes, renforçant son atmosphère ou avec quelques bruitages en certaines occasions.

Crash Test : Passé !

Trailers :

[A voir] Être adorables ! ~

Pretty Noona Who Buys Me Food

Pièce en 4 actes.

PERSONNAGES :

Son Ye Jin : Pretty Noona
Jung Hae In : Cute Puppy

SITUATION :

Pretty Noona et Cute Puppy doivent être adorables.


Acte I : Retrouvailles

Cute Puppy retrouve et aide sa Pretty Noona.

Scène 1 : Se retrouver (et être adorables)

Scène 2 : Rattraper le temps perdu (et être adorables)

Scène 3 : Être là pour l’autre (et être adorables)

Scène 4 : Partager un repas (et être adorables)

Scène 5 : Aider l’autre (et être adorables)


Acte II : Rapprochement

Cute Puppy se rapproche de sa Pretty Noona.

Scène 1 : S’amuser (et être adorables)

Scène 2 : Vouloir se retrouver (et être adorables)

Scène 3 : Être jaloux (et être adorables)

Scène 4 : Être jaloux (bis) et flirter (et être adorables)

Scène 5 : Se rapprocher (et être adorables)

 


Acte III : Flirt

Pretty Noona et Cute Puppy flirtent.

Scène 1 : Se réconcilier (et être adorables)

Scène 2 : Flirter (bis) (et être adorables)

Scène 3 : Flirter (ter) (et être adorables)

Scène 4 : Flirter (quater) et reconnaître ses sentiments (et être adorables)

Scène 5 : Flirter (quinquies) et reconnaître ses sentiments (et être adorables)

Scène 6 : Confesser (et être adorables)


Acte IV : Confessions

Pretty Noona et Cute Puppy sont trop adorables.

Scène 1 : Déclarer ses sentiments (et être ULTRA adorables)

Scène 2 : Vouloir se retrouver (bis) (et être ULTRA adorables)

Scène 3 : Passer du temps ensemble (et être ULTRA adorables)

Scène 4 : Passer du temps ensemble (bis) (et être ULTRA adorables)

Scène 5 : Passer du temps ensemble (ter) (et être ULTRA adorables)

Scène 6 : Faire des plans (et être ULTRA adorables)

Scène 7 : Rassurer (et être ULTRA adorables)

Scène 8 : Regarder l’autre avec des cœurs dans les yeux (et être ULTRA adorables)

Scène 9 : Passer du temps ensemble (quater) (et être ULTRA adorables)

Scène 10 : S’embrasser (et être ULTRA adorables)

[Test du pilote] « Korean prosecutors aren’t interested in arresting con artists. »

Switch : Change the World

J’avais quelques doutes avant de lancer le premier épisode. SBS enchaîne les drama légaux ces temps-ci et celui-ci semblait assez commun. De plus, en ce moment, je regarde des drama qui me touchent dans les genres tranche-de-vie et mélodrame. Alors passer à ton plus comique avec de l’action change radicalement. Mais cela diversifie mes visionnages et me permet de moins m’impliquer émotionnellement. Et puis, j’étais surtout ravie de retrouver Han Ye Ri (Age of Youth) et Jang Geun Seok (You’re Beautiful, Mary Stayed Out All Night) que je n’avais pas revu depuis très longtemps.

Comme j’étais plus ou moins dubitative, je n’ai peut-être pas autant apprécié l’épisode que j’aurais pu. Toutefois le début était plutôt sympathique sans être étonnant et je vais continuer à regarder la suite pour le moment. Cet article concerne le double épisode du pilote (2 x 30 minutes).

Ma review va être assez courte puisque mes notes sont limitées :

  • Han Ye Ri et Jang Geun Seok ♥
  • Action
  • Escroqueries

Sa Do Chan (Jang Geun Seok) est un arnaqueur qui planifie diverses escroqueries pour soutirer de l’argent à des individus qui ne pourront pas se plaindre à la police. Il travaille en groupe avec des personnes en qui il a confiance. Sa situation m’a fait penser à celle de Heo Jun Jae dans The Legend Of The Blue Sea. Ce n’est pas une mauvaise référence puisque c’était un des seuls aspects que j’appréciais dans ce drama. Par ailleurs, tous les deux possèdent un superbe lieu d’habitation où toute la troupe se retrouve. Elle est constituée de Jo Hee Bong (Directeur Bong), Shin Do Hyun (Seo Eun Ji) et Ahn Seung Hwan (Jeon In Tae).

Oh Ha Ra est une jeune procureure pleine de fougue et d’idéaux. Elle travaille sur une affaire mystérieuse avec ses supérieurs Yang Ji Soong (Park Won Sang) et Baek Joon Soo (Jang Geun Seok). Ce dernier est victime d’une tentative d’assassinat et se retrouve dans le coma. Par un heureux hasard, il se trouve que Sa Do Chan est son exacte réplique. De plus, il est habitué à imiter les autres dû à sa profession. Et par pure coïncidence, il a étudié pour passer l’examen du barreau. Quelle parfaite situation pour Sa Do Chan de prendre l’identité de Baek Joon Soo !

L’ennemi qu’ils vont devoir combattre est révélé directement dans le premier épisode. Geum Tae Ung (Jeong Ung In) semble un vilain assez typique avec de l’argent et du pouvoir, prêt à assassiner pour obtenir ce qu’il veut ou cacher ses secrets.

J’ai beaucoup aimé la scène d’introduction. [SPOILERS] J’ai tout de suite pensé que c’était Sa Do Chan qui incarnait le procureur Baek Joon Soo (sa posture, ses commentaires). Par contre je ne pensais pas que c’était une arnaque mais simplement un rôle qu’il devait jouer pour Oh Ha Ra Well played drama! [/SPOILERS]

Les scènes de duperie sont jouées à l’avance puisqu’elles ne se déroulent jamais comme prévues. Je trouve que le côté théâtral est un peu trop forcé, c’est dommage. Le rythme du drama est plutôt rapide avec beaucoup d’action. Je suppose que Sa Do Chan va être forcé d’endosser l’identité de Baek Joon Soo pour un temps indéterminé. Est-ce que le drama va se concentrer sur l’enquête sur Geum Tae Ung ou est-ce qu’il y aura diverses affaires avec un besoin d’escroquerie ? Il faut déjà que Sa Do Chan coopère avec Oh Ha Ra et ce n’est pour le moment pas gagné. En effet, Sa Do Chan est contraint d’aider Oh Ha Ra lorsqu’elle démasque sa réelle identité mais il n’hésitera pas à l’escroquer. Leur dynamique est plutôt bonne et leurs confrontations passionnées. Je ne sais pas s’il y aura une romance entre eux. Je pense par ailleurs que Oh Ha Ra a certainement quelques sentiments pour Baek Joon Soo.

Crash Test : Passé (Mais est-ce que le drama tiendra le rythme jusqu’à la fin ?)

Trailer :

[Test du pilote] « My life is a mess. »

Live

Un nouveau drama de la scénariste No Hui Gyeong (It’s okay, it’s love, Dear my friends), je ne pouvais pas rater ça ! Surtout qu’elle est au programme des personnalités de 2018 ! En plus, elle retrouve le réalisateur Kim Gyu Tae avec qui elle a travaillé plusieurs fois (Padam Padam… The Sound Of His And Her Heartbeats). En parlant de cela, le casting présente des acteurs coutumiers de ses drama. Je suis ravie de retrouver Jeong Yu Mi (Discovery of Romance, I need romance 2012) et Lee Gwang Soo (It’s okay, it’s love, Entourage) dans les rôles principaux. J’aime beaucoup Jeong Yu Mi qui rend toujours ses personnages sympathiques. J’ai surtout vu Lee Gwang Soo dans des rôles secondaires ou cameos mais il a toujours été plaisant et je suis contente de le voir en tant qu’acteur principal. Ce duo partage l’affiche avec deux vétérans, Bae Seong Woo et Bae Jong Ok, qui me sont peu familiers. Le casting comprend une multitude d’acteurs plus ou moins connu. Étant donné que le premier épisode se concentre sur l’entraînement du duo principal, les personnes qu’ils vont côtoyer quotidiennement ne sont pas encore toutes introduites comme Seong Dong Il, Jang Hyeon Seong, Lee Si Eon et Shin Dong Wok (yay!). Je ne suis pas encore certaine des personnes qui vont être gardées par la suite mais ce pilote présente plein de nouvelles têtes prometteuses comme Lee Ju Yeong. J’ai aussi été enchantée de voir Kim Tae Hun même si ce n’était que le temps d’un cameo. Avec No Hui Gyeong aux commandes, je ne serais pas surprise de voir plein de cameos. Je ne dirais pas non à Jo In Sung…

Le pilote s’ouvre sur une nuit neigeuse où Yeom Sang Soo (Lee Gwang Soo) et Han Jeong Oh (Jeong Yu Mi), transis de froid, mangent assis par terre en silence, comme plein d’autres policiers. Pour quelle raison sont-ils tous réunis ici ? Ce n’est pas cet épisode qui donnera la réponse puisque après cette introduction, le drama recule de quelques années.

Yeom Sang Soo et Han Jeong Oh ont des situations similaires. Tous les deux vivent dans une famille monoparentale : la première est le fruit d’une liaison et n’a aucun contact avec son père qui ne veut pas entendre parler d’elle ou de sa mère, le second n’a pas mentionné son père une seule fois. Sang Soo vit avec sa mère et son frère. Ce dernier est représentant en pharmacie et doit accéder aux moindres requêtes de ses clients pour vendre ses produits. Leur mère, technicienne de surface, ne dispose pas d’un poste à temps plein alors elle peut être facilement licenciée. C’est la même chose pour Sang Soo qui enchaîne les petits boulots et se tue à la tâche dans l’espoir d’obtenir un vrai poste.

La mère de Jeong Oh travaille tout le temps car elle vend des assurances et doit sans cesse répondre aux besoins de ses assurés. Jeong Oh a fait des études même si cela a été difficile financièrement. Elle peine toutefois à trouver un emploi. Elle participe à un forum de recrutement et toutes les personnes tentant de trouver une place dans une bonne entreprise connaissent la difficulté de décrocher cet emploi rêvé. Par ailleurs, Jeong Oh et ses amis ont une discussion intéressante lorsqu’ils se retrouvent pour dîner après leur journée d’entretiens, notamment sur la discrimination en raison de leur sexe. Si au départ la conversation sur ce sujet aborde le travail, elle finit par se déporter sur les places genrées dans la société et particulièrement sur la situation de la femme. La scène n’est pas très longue mais j’ai beaucoup apprécié son contenu. Si Jeong Oh tente le concours de police, c’est notamment parce que les personnes sont recrutées par concours (donc pas de discrimination à l’embauche) et que les femmes peuvent être promues.

Man: Just do as you’re told. Just like the military, society wants you to obey.
GirlS : Bullshit.
Jeong Oh : The military and society are two different things.

Jeong Oh et Sang Soo, tous les deux proches de la trentaine, sont désespérés par leur situation. C’est à ce moment-là qu’ils aperçoivent une affiche promouvant le recrutement de la police en 2015. Ils étudient ardemment pendant deux ans pour devenir des fonctionnaires. Toutefois, obtenir le concours n’était pas le plus difficile… En effet, après leur réussite, ils sont envoyés en entraînement. Celui-ci est très ardu, tant psychologiquement que physiquement. Pour chaque erreur effectuée, ils obtiennent des points négatifs et ils peuvent être exclus du programme. Ils apprennent à arrêter un criminel et à le menotter, à résister à des assauts, à descendre en rappel, à tirer au pistolet, à obéir aux ordres… Chaque hésitation, erreur ou riposte leur coûtent des points. Par exemple, une personne ayant le vertige prend quelques secondes pour se lancer dans la descente et cela est sanctionné.

Chaque mois, des personnes craquent et quittent le camp d’entraînement et donc le métier. Certaines parce qu’elles ont perdu trop de points, d’autres parce qu’elles ne peuvent plus supporter cet effroyable entraînement (et la pression subie) mené par Oh Yang Chon. Il n’a aucune pitié pour les recrues et ses mots envers elles sont très durs. Il teste sans cesse leur résistance. Lorsqu’elles seront sur le terrain, elles ne pourront pas hésiter et elles seront confrontées à des individus dangereux. Oh Yang Chon semble doté d’un sens du devoir important comme lorsqu’on le voit donner des conseils à sa femme An Jang Mi concernant un officier qui a abusé de ses pouvoirs. Il semble pourtant être rétrogradé (et en conflit avec sa femme) par la suite au vu du trailer du prochain épisode. En attendant, ils sont tous les deux inspecteurs et si Yang Chon est détesté par les recrues, Jang Mi est très appréciée par ses collègues.

J’ai beaucoup apprécié l’exécution de ce premier épisode. Savoir ce que Jeong Oh et Sang Soo ont vécu est très intéressant plutôt que de les découvrir tout de suite en fonction. Tous les deux veulent rejoindre la division de patrouille une fois leur entraînement terminé et je suppose que Yang Chon et Jang Mi seront leurs supérieurs. J’ai hâte de découvrir leurs coéquipiers et de voir leur quotidien de policiers. Pour le moment, aucun lien ne s’est spécialement formé entre Jeong Oh et Sang Soo, ils sont des recrues comme les autres. A vrai dire, ils n’ont pas eu le temps de faire connaissance. J’aime la façon de No Hui Gyeong de raconter des histoires et de rendre si réels et touchants ses personnages. Le tranche-de-vie est un de mes genres favoris et le drama peut vite devenir un coup de cœur lorsqu’il est bien fait. Et je ne doute pas un seul instant que ce soit le cas ici. La bande-son me rappelle l’ambiance de celle de It’s okay, it’s love ce qui est plutôt une bonne référence.

Crash Test : Passé ! (Ce n’est pas une surprise. Et l’épisode 2 est déjà vu !)

Trailers :